Preloader
vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-unsplash-lasse-moller

Les algues n’ont pas fini de vous surprendre

Les algues et leurs vertus étonnantes

Dans vos vêtements, le réservoir de votre voiture ou encore dans le bitume des routes, les algues seront bientôt partout. Et oui, malgré sa tendance à vous déranger lors de vos baignades en mer, vous risquez d’en entendre parler de plus en plus dans les prochaines années. En effet, le business de l’algue est bel et bien en plein essor dans de nombreuses industries.

Avant tout, les algues sont un organisme vivant primordial pour notre planète et sont responsables de près de 50% de l’oxygène que nous respirons tous les jours.

Les algues possèdent la capacité de photosynthèse, un processus par lequel des organismes produisent de l’oxygène grâce à l’énergie lumineuse provenant du soleil.

Outre leur contribution aux écosystèmes des océans et à la production d’oxygène sur la planète, les algues ont bien d’autres vertus et utilisations étonnantes.

Déjà utilisées comme substitut du plastique dans la fabrication d’objets en tout genre ou encore comme superaliments dans des recettes santé miracles, les algues font aujourd’hui l’objet de nombreuses recherches quant à leurs utilisations pour créer des matières et matériaux plus durables.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-unsplash-junior-louis-jean

Algoroute

Pour exemple, des chercheurs français ont développé un bitume à partir d’algues, appelé « Algoroute ». Ce matériau de demain remplacerait celui que nous connaissons aujourd’hui et qui est fait à partir d’hydrocarbures, issus du pétrole pour permettre une construction de routes plus respectueuses de l’environnement et qui ne nécessite ni pétrole, ni utilisation d’eau douce.

On ne parle pas ici des algues que vous voyez sur les plages ou lors de vos baignades, mais bien de microalgues. Ces algues microscopiques, invisibles à l’œil nu, sont déjà utilisées pour fabriquer des cosmétiques ou du plastique et pourraient dès à présent remplacer le pétrole notamment pour fabriquer du bitume.

C’est ce que les scientifiques du projet « Algoroute » ont créé : un bio-bitume fait à partir de ces microalgues auxquelles on a fait subir des réactions chimiques.

Comment ça marche ?

Les micro-organismes doivent être liquéfiés et transformés en huile visqueuse pour que ceux-ci forment une sorte de colle aux mêmes propriétés que le pétrole.

La mise en pratique de ce nouveau bitume devrait encore prendre quelques années, car celui-ci n’a pas encore dépassé le stade de test en laboratoire. Il faut encore déterminer si son efficacité dure dans le temps et déterminer un moyen de limiter les coûts de production.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-unsplash-nick-fewings

Un tissu vivant qui lutte contre la pollution ?

C’est ce qu’a développé Roya Aghighi, une créatrice irano-canadienne, avec une équipe de scientifiques à l’Université de British Columbia. Ce tissu fait à partir d’algues, appelé « Biogarmentry », est non seulement biodégradable, mais possède également la capacité de purifier l’air grâce à la photosynthèse.

Vos vêtements de demain pourraient donc être vivants et lutter contre le réchauffement climatique.

Ce tout premier tissu vivant est transparent et moucheté. Sa matière est du type de celle d’un manteau.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-roya-aghighi-biogarmentry-1

Les ambitions de Roya Aghighi ne s’arrêtent pas seulement à créer des vêtements écoresponsables, elle souhaite également changer notre rapport aux vêtements. Elle espère en effet créer une relation plus intime entre le propriétaire et son vêtement par le fait que celui-ci est vivant et devrait donc être traité comme tel. « Vous n’allez pas jeter vos vêtements dans un coin de votre armoire ou dans la machine à laver », dit-elle lors d’une interview pour CNN, « cela va changer la manière dont on pense à nos vêtements ».

Le Biogarmentry est cependant encore loin de la production de masse, seulement quelques prototypes ont été développés par les chercheurs, mais celui-ci ouvre une voie vers une autre manière de produire des vêtements. L’industrie de la mode étant une des plus polluantes, il est effectivement grand temps que son système soit revu et que les mentalités changent.

En conclusion, bien que bon nombre de leurs nouvelles utilisations n’en sont qu’au stade de test, les algues s’avèrent être une alternative et parfois même une solution à de nombreux problèmes écologiques de notre société.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-roya-aghighi-biogarmentry-2

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-roya-aghighi-biogarmentry-3

© Biogarmentry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Close
Sign in
Close
Cart (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Currency
Language