Preloader
vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-bag-tote-bag-environnement-pollution-plastic-credit-unsplash-lex-sirikiat

Tote bag, un réel abus ?

Une pièce à savoir manier pour l’environnement

Les tote bags font désormais partie intégrante de notre quotidien. En effet, ces sacs en tissus offrent une versatilité incroyable en termes d’usages et d’utilités. Ils peuvent servir pour : les courses, les cours, le sport ou encore bien d’autres options.

De plus, ils sont très simples à transportés et donc, facile à glisser dans celui habituel afin de pouvoir l’utiliser lorsque nous décidons spontanément de faire des courses alimentaires ou du shopping.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-bag-tote-bag-environnement-pollution-plastic-credit-unsplash-priscilla-du-preez

Contre le fléau du plastique

A l’origine, ces objets permettent de lutter contre l’usage abusif et souvent unique des sacs plastique qui sont encore beaucoup trop répandus de nos jours. Ces derniers représentent une véritable catastrophe pour l’environnement.

Effectivement, ceux-ci sont fabriqués avec du pétrole ; une ressource qui se fait de plus en plus rare. Et l’ironie fait que sa durée de vie auprès des usagers est très limitée étant donné qu’ils ne sont pas réputés pour être très résistants, mais qu’en plus de cela, leur décomposition peut durer des centaines d’années.

Néanmoins, depuis son apparition en 1965, le sac en plastique a très vite gagné en popularité et a envahi le monde de la vente. Chaque enseigne a commencé à proposer le sien estampillé de son propre logo. Le sac en plastique était alors tellement répandu que la question ne se posait même pas lors des achats.

Ce n’est que petit à petit, que nous avons réalisé qu’ils sont mauvais pour la planète. Au cours des dernières années, les sacs plastique ont envahi les océans et l’espace public de certains pays tels que l’Inde qui interdiront leur usage assez vite en 2002.

Ce constat amène donc à la considération d’alternatives aux sacs en plastique qui semblent si indispensables dans la vie de tous les jours…

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-bag-tote-bag-environnement-pollution-plastic-credit-unsplash-oleksandr-sushko

Les tote-bags à la rescousse … mais pas sans conditions

C’est là que rentre en scène le tote bag permettant ici de lutter contre le fléau du plastique. Cette sacoche en tissu s’était vue reléguée au dernier rang face à l’apparition de ceux à base de pétrole, mais ils se sont popularisés au fil des années et nombreux sont les magasins qui proposent, dorénavant, leur propre sac en tissu à l’image de leur marque.

Les plus jeunes générations se sont totalement approprié celui-ci, car il peut se révéler très utile dans la vie de tous les jours.

Néanmoins, comme pour tout, étant donné que nous vivons dans une société capitaliste, des abus apparaissent.

En effet, la production d’un tote bag implique plus de matériaux, d’eau et de pesticides qu’un sac en plastique. Ainsi, l’enjeu du tote bag se trouve dans son utilisation qui doit être nettement supérieure à celle de son cousin en plastique.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-bag-tote-bag-environnement-pollution-plastic-credit-unsplash-teslariu-mihai

Pour réduire leur impact écologique, il faudrait utiliser un sac en tissu une centaine de fois pour que celui-ci ait une réelle utilité du point de vue de l’environnement.

En effet, selon Brut, un tote bag devrait être utilisé entre 52 et 131 fois ou jusqu’à 7 100 fois lorsque nous analysons tous les facteurs.

Il devient donc compliqué d’utiliser un tote bag autant de fois lorsque nous en possédons beaucoup trop.

Certains sacs en tissu finissent par être utilisés le temps d’un achat pour finir aux oubliettes. Ce qui est totalement logique, car il serait assez difficile de faire une rotation écoresponsable entre tous nos sacs en tissu si nous en avons une vingtaine. De ce fait, même s’ils ne finissent pas dans les océans comme ceux en plastique, ils pourraient bien être nocifs si nous ne les utilisons pas de la bonne manière.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-bag-tote-bag-environnement-pollution-plastic-credit-unsplash-brands-and-people

Pour une utilisation optimale

Un des bons réflexes serait donc de ne pas accepter tous les tote bags qui nous sont tendus, car beaucoup servent d’outils marketing et ne contribuent qu’à l’accumulation de ceux-ci.

En posséder un ou deux sur nous, en toutes circonstances, lorsque nous sortons peut limiter la casse étant donné que nous serions moins tentés par l’achat d’un énième en tissu lorsque le besoin se manifeste. Même si avoir un tote bag semble être un geste écoresponsable, cela peut vite se révéler à double tranchant lorsque son utilisation n’est pas optimale.

vanm-ecofriendly-made-in-belgium-brand-fashion-mode-design-ethical-responsable-bresil-sao-paulo-bag-tote-bag-environnement-pollution-plastic-credit-unsplash-mediamodifier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Close
Close
Sign in
Close
Cart (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Currency
Language